• Notre terre...

     

     


     

     

     

     Notre terre...

     

    Toi qui as le cœur pur

    Regarde cette nature

    Ne vaut-elle pas tout l’or du monde ?

    Elle qui englobe des milliers de secondes

    Je rêve de planifier le temps

    Lui révéler tout doucement

    Que la vie reste un cadeau

    Que l’on étouffe dans un sanglot.

    La vie est parfois étrange.

    Elle nous plonge dans un archange

    Qui s’élève dans le ciel

    Entre les nuages de dentelle.

    Lorsque le ciel pleure

    Il nous faut regarder l’heure.

    Qui s’écoule furtivement

    Nous entraînant sans mystère

    Vers un monde rayonnant

    Qui n’est autre qu’éphémère 

     

     

    Clic pour vérifier

     

    Partager via Gmail Yahoo!