•  La vie !

      

     

     La vie !

    Lorsque l’on entrevoit sa vie

    On en oublie nos rêveries

    On sanglote, puis on rit

    On souffre et l’on gémit

    On brode la nostalgie.

    Qui revêtit nos vies !

    Aux creux de nos mémoires

    On analyse le désarroi

    D’une complainte soumise !

    À la porte du paradis

    On comprend alors que la vie,

    Celle que l’on a choisie

    Passe dans un soupir.

    Relatant une vie que l’on ne sut chérir

    C.Laurette

     

     

      

    Partager via Gmail Yahoo!