• Enfance volée

     

     

     

     

    Tristesse

     

    Enfance volée !

     

    Sa jeunesse fut détruite !

    Durant des années,

    De ce corps frêle il a abusé.

    De ses mains gorgées de vices,

    Lui faisant subir les pires sévices.

    Ses cris, ses plaintes, dans le néant sont restés

    Que de meurtrissures en son âme blessée !

    Ne changeant rien à ses habitudes

    Continuant ses infâmes turpitudes.

    Jusqu'au jour, où elle s’est effondrée

    Sous ces sanctions trop souvent infligées.

    La peur ayant ralenti sa tyrannie,

    Cependant, l’alcool aidant, il continua ses actes de barbarie.

    N’étant pas la chair de sa chair

    Il faisait d'elle un pantin désarticulé  

    Qui était cet être abject ?

    Qui aurait dû être démasqué !

    Pourquoi n’a-t-elle jamais rien dit ?

    Devant autant de tyrannie

    Qu'il  employer avec malice.

    Elle aurait dû le dénoncer, c’était tangible !

    Mais, la menace était bien trop grande,

    Pour risquer la moindre confidence.

    Elle a conservé secrètement les brides martyres

    Éponyme de son enfance, de sa vie. 

    C.Laurette 

     

     

     

     

     

     

     

     

    Clic pour vérifier
    Partager via Gmail Yahoo!